Test : Intel NUC 5PGYH : un mini-PC prêt à l’emploi


ERGONOMIE

Comme la grande majorité des mini-PC, ce nouveau NUC est très compact et tient dans une grande main. Le dessus s’habille d’un revêtement lisse et brillant du meilleur effet, malgré sa tendance à retenir les traces de doigts. Les côtés laissent apparaître les grilles d’aération. Comme sur les précédents modèles, c’est l’aluminium qui domine et le tout dégage une impression de solidité. Test-Intel-NUC-3.jpg Cet Intel NUC est très facile à ouvrir et ne nécessite aucun tournevis ; il suffit de faire tourner les 4 pieds en gomme pour dévisser la trappe inférieure et accéder à la carte mère. Cette dernière ne propose qu’un emplacement pour une barrette de RAM au format SO-DIMM et est livrée avec 2 Go. Libre à vous de la remplacer par une barrette de 4, ou 8 Go. Notons également la présence d’un support de fixation à la norme VESA pour l’accrocher derrière un écran. Test-Intel-NUC-4.jpg La partie inférieure du capot abrite un emplacement pour glisser un SSD ou un HDD 2,5”. Attention, le câble pour le relier à la carte mère n’est, étonnamment, pas fourni. Il faut donc ajouter une poignée d’euros à la facture. Quoi qu’il en soit, étendre la capacité de stockage de ce NUC s’avère de toute façon indispensable, puisque les 32 Go de base sont tout juste suffisants pour recevoir le système d’exploitation (la machine est fournie avec Windows 10). À la place — ou en complément — d’un disque dur, vous pouvez également opter pour une carte mémoire au format SDXC à insérer dans le lecteur latéral.

La connectique, très complète, se compose de quatre ports USB 3 (2 en façade, 2 à l’arrière), une prise jack pour un micro/casque, une sortie HDMI, un port VGA, un port Ethernet, et une sortie optique. La connectivité est assurée par du Wi-Fi AC et du Bluetooth 4.0. Test-Intel-NUC-2.jpg
Consommation et dissipation

L’Intel NUC 5PGYH affiche une consommation électrique assez faible. En veille, il monte tout de même à 2 W, mais ne dépasse pas les 10 W lors de la lecture d’une vidéo en Full HD (1920 x 1080 px) et 5,6 W sur le bureau. Bref, à part en veille, il est peu énergivore. Mais c’est surtout un excellent élève en dissipation de la chaleur, puisqu’il ne dépasse pas les 37,8°C sur le dessus du capot et 32°C en dessous. Test-Intel-NUC.jpg

CALCUL

Nous avons ici droit à un petit processeur Pentium N3700. Il s’agit d’un CPU sous architecture Braswell, doté de 4 cœurs allant de 1,6 GHz à 2,4 G…









Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *